SOMMAIRE DE LA REVUE DE PRESSE
Andry Rajoelina a engagé une course de vitesse contre la communauté internationale qui ne parvient pas à promouvoir une solution politique "consensuelle" à la crise qui dure depuis plus d'un an.
La crise politique
01/12/09 : Andry Rajoelina refuse le Sommet Maputo III proposé par les 3
               autres mouvances et la SADC
03/12/09 : l’UE « regrette le comportement d’Andry Rajoelina »,
                Eugène Mangalaza en conflit avec les ministres de la HAT
09/12/09 : consensus entre les 3 mouvances à Maputo. Rajoelina parle de
               « haute trahison »
12/12/09 : les 25 membres des 3 mouvances frappés par une interdiction de
               rentrée à Madagascar
17/12/09 : Rajoelina officialise la fin du processus de Maputo
19/12/09 : retour des « exilés », limogeage du PM Mangalaza, remplacé
               par Cécile Manorohanta
20/12/09 : nomination du colonel Camille Albert Vital comme Premier
               ministre
23/12/09 : échec de la tentative d’installation du Congrès de la Transition
               par les 3 mouvances
26/12/09 : Madagascar exclu de l’Agoa
28/12/09 : échec d’une mutinerie de sous-officiers
Droits humains, gouvernance
Prostitution juvénile, VIH/SIDA, discrimination des handicapés, peine de mort, impunité, amnistie, blanchiment, expatriées au Liban, ACAT Madagascar
Actualité économique
Impacts économiques de la crise politique
Relations avec les bailleurs de fonds et les organisations internationales
Questions foncières, contrats miniers et pétroliers, environnement, ressources naturelles
Divers, « business »
--------------
          >> LIRE LA REVUE DE PRESSE pdf, 57pages
               >>  Dessins de presse 1ère partie pdf, 7 pages
               >>  Dessins de presse 2ème partie
pdf, 7 pages
            >> Photos d'actualité 1ère partie pdf, 2 pages
               >> Photos d'actualité 2ème partie pdf, 3 pages
 
--------------


ARTICLES REMARQUES - DECEMBRE 2009

Nous avons regroupé ici des articles et analyses que nous avons jugés intéressants.
Le losange <> permet d'en signaler certains à votre particulière attention.
Le signe
<doc> signale des documents que nous avons estimés intéressants pour suivre l'actualité.

31 12 09 - Tribune - Edito - Ndimby A. - Année(s) de tous les dangers
"La préparation du futur commence par une bonne perception du passé. C’est la raison pour laquelle nous avons proposé cette rétrospective. Car il semble donc que beaucoup n’ont toujours pas compris les fondements de la crise actuelle, d’où leur entêtement dans un autisme coupable qui les rend incapables d’en percevoir correctement les tenants et aboutissants. Comment alors s’étonner de voir certains croire encore qu’ils sont des envoyés divins pour sauver ce pays, tandis que d’autres depuis le mois de mars annoncent leur retour, comme le Christ ? Comprendre le passé pour appréhender l’avenir. Comment en sommes-nous arrivés là ?"

28 12 09 - Tribune - Edito - Ndimby A. - Nécrologie : AGOA
"C’est avec tristesse, mais dans l’espoir d’une résurrection pour 2011,que nous vous informons de la mort de l’accès à l’AGOA pour Madagascar, assassiné par l’autisme d’hommes se prétendant d’Etat, mais dont la compétence relève de la mythologie.L’enterrement aura lieu le 1er Janvier 2010. Sa famille : les dizaines de milliers d’ouvriers concernés, les centaines de milliers de dollars de revenus, l’économie malgache, le secteur textile malgache.  Son cousin : le secteur textile mauricien".

23 12 09 - Tribune - Edito - Patrick A. - Lente confusion
Il y a quelque chose de tragique dans les événements actuels du pays. En tentant d’être exhaustifs, on a compté pas moins de 6 régimes « constitutionnels » en une année : IIIème République avant le 17 mars, Directoire militaire ensuite, régime ad hoc sanctionné par une lettre de la HCC dans la foulée, Accords de Maputo, amendement par l’Acte additionnel d’Addis-Abeba, et actuellement retour à la situation post-17 mars. Quant à la succession ou à la concurrence de Premiers ministres à l’effectivité plus ou moins réelle, elle a de quoi donner le tournis.

21 12 09 - Zinfos974 - Un pas en avant, deux pas en arrière. Le tango continue  - réaction d'un lecteur
Une libre opinion "dérangeante" mais non dénuée d'intérêt. "Ce sont les trois mouvances qui ont unilatéralement brisé les accords additionnels d'Addis-Abeba et non Rajoelina. Une scission irréversible s'est opérée entre les vieux requins et la jeune Transition démocratique. Il serait juste de dire que les 3 mouvances ont bénéficié de la complicité très active entre la SADC et Ravalomanana l'ultralibéral ex-Pdt-Pdg, et les deux Mozambicains Chissano et son Président-PDG Guebuza-bizness, afin de tenter de mettre Rajoelina en minorité et de fomenter un coup d'Etat contre les accords Maputo I et II et Addis-Abeba".

21 12 09 - Tribune - Edito - Ndimby A. - Marche ou crève
Tous s’accordent à dire qu’avec ses récentes décisions, Andry Rajoelina joue à « quitte ou double » avec le reformatage unilatéral de l’échiquier politique qu’il veut imposer.il met en place un gouvernement qui n’est reconnu que par lui, ses sbires et ses griots. Il trace sa propre feuille de route pour la sortie de crise. Conclusion des courses : on est exactement retournés à la même situation qu’entre le 17 Mars et Juillet 2009, avant que ne s’enclenche la série des Maputo. On a affaire à un pouvoir issu d’un coup d’Etat appuyé par les militaires, non reconnu par la Communauté internationale, et bâti sur des fractures béantes au sein de la société malgache.

20 12 09 - Blog d'Alain Rajaonarivony - Madagascar : exceptionnel bazar de Noël
Les Malgaches passeront des Fêtes inoubliables, leurs dirigeants s’y emploient, en tout cas, avec ferveur. Le Père Noël sera généreux : 2 gouvernements, 2 premier-ministres, un gros paquet de députés non élus (hormis ceux d’une mouvance), des élections surprises…

20 12 09 - Blog de Sammy Rasolo - Tgv : ces décisions qui tuent...
La communauté internationale voulait un accord général qui consacrerait le partage de manière équilibrée du pouvoir à Madagascar. Andry Rajoelina a refusé. Ou du moins, il a accepté par écrit mais il a tout remis en cause par la pratique.Il oublie un proverbe arabe: "Le temps sera le maître de celui qui n'a pas de maître". Tôt ou tard, bon gré ou mal gré, il sera obligé de composer avec les autres. Le passé récent est très instructif en la matière.La liste des revirements de Rajoelina est longue.

18 12 09 - L'Express - Humeur - Walk over ou One man show ?
La quatrième République est-elle déjà mal partie ? En décidant de jouer solo Rajoelina a satisfait une partie de l’opinion qui réclamait l’organisation des élections pour mettre fin à cette crise qui n’a que trop duré. Une option bien calculée aussi, étant donné que cela prendra de court ses adversaires qui n’auront ni le temps ni les moyens de se préparer en trois mois. Les législatives serviront également de ballon sonde quant à sa popularité qui se reflètera, plus par le taux de participation que par le nombre de députés TGV élus.

<doc> 15 12 09 Consortium de Solidarité avec Madagascar - Communiqué
Les surenchères entre les fractions politiciennes malgaches dans la bataille pour le pouvoir qui, depuis bientôt un an, affecte et ruine Madagascar, sa population, son économie etc. viennent de franchir – au défi de toute cohérence – un seuil dans le sens du mépris des droits de l’Homme avec l’interdiction de territoire malgache à des citoyens malgaches. Cela contrevient incontestablement aux articles 9 et 13 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

15 12 09 - Blog d'Alain Rajaonarivony - Supplique au Président Obama et au peuple américain
"Beaucoup de citoyens ont attendu vainement une prise de position des dirigeants qui aurait permis de sauver la situation de Madagascar dans l’AGOA. Puisqu’aucun politicien n’a élevé la voix pour défendre les intérêts de ce petit peuple, trop occupés qu’ils sont à se positionner sur l’échiquier et à contrecarrer leurs adversaires, je le ferai donc, comme simple citoyen, à partir de ce modeste blog".

<doc> 15 12 09 - SEFAFI - Observatoire de la vie publique - Sortir de l'impasse
Le SEFAFI propose un référendum qui pourra être organisé après la saison des pluies ; il donnera aux citoyens de choisir entre les schémas de sortie de crise proposés par les deux pôles qui s’affrontent.

12 12 09 - Blog d'Alain Rajaonarivony, journaliste - Entre rire et honte, le désespoir
Le séjour à Maputo de politiciens malgaches dans cette ville qu’ils semblent apprécier s’est prolongé finalement bien au-delà de leurs prévisions. Il se trouvent actuellement bloqués en Afrique du Sud. Mais quelle idée aussi d’aller dénoncer le chef de l’état désigné, au titre de l’Acte additionnel d’Addis-Abeba, en utilisant soi-même les titres de co-président, de président du Congrès ou du Conseil National de Réconciliation ? La victime de cet acte «d’empêchement» a réagi très vigoureusement en bloquant le retour des contestataires au pays.

11 12 09 - Tribune - Edito - Ndimby A. les bêtises copiées-collées
En prenant en otage les délégations des 3 mouvances, les partisans modérés d'Andry Rajoelina s'étonnent qu'il ait commis les mêmes erreurs que Marc Ravalomanana qui avait interdit en son temps le retour au pays de Pierrot Rajaonarivelo. Rajoelina n’est qu’une pâle copie de Ravalomanana. Ils étaient trois à Maputo III, faudra-t-il un Maputo IV pour reformer le quatuor ? La situation devient de plus en plus grave et le pays de plus en plus malade. Il semble que les qualités de Professeur de médecine d’Albert Zafy soient insuffisantes pour apporter les soins à cette Grande Ile victime d’une poignée de serpents, de rapaces et de dinosaures. Sans doute faut-il maintenant laisser plus de marge d’initiative au docteur vétérinaire Rakotovahiny ?

11 12 09 - Déclaration de l'Alliance des Organisations de la Société Civile soutenant les Accords de mauto et d'Addis-Abeba du 09 12 09
"A la veille de la célébration de la 61ème journée internationale de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, les délégations des trois mouvances sont victimes d’une interdiction d’entrée sur le territoire malgache et sont obligées de demeurer à Maputo"

10 12 09 - Courrier - De 2002 à 2009 : Madagascar : les conditions de la détention politique
De 2002 à 2009, trois "vagues" de détentions politiques se sont produites à Madagascar : les détenus de 2002 issus du camp Didier Ratsiraka, entre 2002 et 2008,les détenus issus des rangs de l'opposition à Marc Ravalomanana, et durant la crise de cette année 2009, la détention de certains des partisans Marc Ravalomanana. Pour comparer les trois sortes de détentions, trois personnalités politiques ont été interrogées et ont donné leurs avis.

10 12 09 - L'Express - Humeur - Sylvain Ranjalahy - Sur le pont de l'avion
On y danse, on tourne en rond. Plutôt en bourrique. Dix mois après une transition prévue au départ pour en compter dix-neuf, on n'a pas avancé d'un empan. Pire, on revient aux pires années du despotisme made in Marc en interdisant les Maputistes de rentrer sur une note intempestive des responsables de l'espace aérien.

09 12 09 - Courrier -  Résolution de Maputo III : Les "vieux" sont tombés sur la tête
"C'est chose faite, ils ont osé sauter le pas. " Ils ", ce sont ces ex-présidents que la population malgache a déjà vomis, d'une manière ou d'une autre, et qui ont, dernièrement à Maputo, décidé de la manière dont le pays sera dirigé et avec qui. En fait, il ne s'agit ni plus ni moins que d'un coup d'Etat qui ne dit pas son nom et fait par des revenants, Ratsiraka Didier et Zafy Albert, et un despote destitué, Ravalomanana Marc".

09 12 09 - Tribune - Edito - Patrick A - Année de cendre
A ce jour, il est quasi certain que cette bataille à couteaux tirés qui agite Madagascar dépassera le stade d’une année. c’est le 13 décembre 2008 que la station de télévision Viva a été fermée par le gouvernement Ravalomanana, déclenchant ce que l’on persiste pour l’instant à appeler la crise de 2009.C’était la diffusion intégrale d’une déclaration télévisée provenant de l’extérieur de Madagascar qui avait mis le feu aux poudres ; c’est à nouveau une déclaration faite à l’étranger qui remet de l’huile sur le feu, clouant au sol, dans le sens premier du mot, l’esprit de Maputo I, puisque les signataires de cette déclaration se retrouvent privés d’avion. Félicitation donc à Didier Ratsiraka qui réussit à être de tous les coups en ayant signé ces deux déclarations.

09 12 09 - Déclaration conjointe des chefs de file des trois mouvances à l'issue de Maputo III

09 12 09 - Résolutions des trois chefs de file des mouvances à l'issue de Maputo III

09 12 09 - Communiqué de la  Présidence de la Transition à l'issue de Maputo III

<doc> 08 12 09 - Blog Worldbank - Jacques Morisset - Pour que la terre tourne aussi à Madagascar
Le déclin économique à Madagascar s’inscrit dans la durée. Depuis 1980, il n’y a que 7 pays en développement qui ont réalisé une croissance de leur revenu par habitant moindre que Madagascar. Cette piètre performance traduit des insuffisantes criantes en matière de développement humain et en infrastructure, ainsi que des retards technologiques, qui sont les moteurs de la croissance. La note vise a identifier les causes en cherchant à comprendre pourquoi les gouvernements qui se sont succédés n'ont pas réussi à adopter les politiques économiques requises. L'accent est mis sur la qualité insuffisante des institutions et le manque de gouvernance.

07 12 09 - Les Afriques - Madagascar : la grâce de la planche à billets
C’est la planche à billets qui permet à l’Etat de s’en sortir, analyse, Jaona Ravaloson, aujourd’hui conseiller en investissement international.

<> 07 12 09 - Tribune - Edito - Ndimby A. - Vérité et réconciliation ?
Le thème est enfin revenu à la mode. Si Marc Ravalomanana avait eu la sagesse d’écouter Albert Zafy sur le sujet depuis 2002, il ne serait certainement pas en Afrique du Sud à l’heure actuelle. Mais en préalable, deux questions se posent : réconcilier qui avec qui, et les réconcilier en vue de quoi ? Le concept « Vérité et Réconciliation » implique que la vérité soit établie. Les putschistes de 2009 aiment pousser en avant les abus de Ravalomanana et de son entourage. Certes. Mais le processus ne doit pas être à sens unique et occulter la nécessité d’avoir aussi la vérité sur les actes de Rajoelina depuis le début de la crise.La logique du processus Vérité et Réconciliation se base sur deux piliers : l’aveu (le coupable reconnaît ses fautes) et le pardon de la part de la victime. Cependant, la grande crainte est de voir les personnes ayant actuellement un quelconque pouvoir tenter de dénaturer le processus pour s’auto-absoudre de leurs forfaits, et juste l’utiliser pour diaboliser leurs adversaires.

06 12 09 - Blog d'Alain Rajaonarivony - C'était un si beau pays : Foza et Fôpla, même combat
Plusieurs responsables politiques de la Grande Ile sont de nouveau à Maputo. Malgré la réticence de la communauté internationale, Marc Ravalomanana a eu gain de cause et obtenu sa conférence. L’équipe de médiation n’existe plus,on est maintenant dans le suivi des relations institutionnelles qu’il faut normaliser. Mais ses atermoiements d'Andry Rajoelina ont permis à son rival de monter au créneau.Les légalistes se sentent le vent en poupe. Ils ne devraient pas se réjouir trop vite. Maputo III n’est qu’une étape car le forcing de Marc Ravalomanana, pour réapparaître au premier plan, en lieu et place de son co-président, va réactiver les extrémistes des deux bords.

<doc>  05 12 09 - Note du coprésident Fetison Andriananirina sur l'application des Accords de Maputo et d'Addis-Abeba
A l'ouverture du Sommet de Maputo III qui réunit les 3 mouvances qui ont accepté de faire le déplacement (Andry Rajoelina refusant de répondre à l'invitation et proposant de travailler par visioconférence) , le coprésident, représentant de la mouvance Ravalomanana, dresse un bilan complet des obstacles à la mise en oeuvre des Accords et demande l'appui de la communauté internationale.

<doc>  05 12 09 - Résolution de l'Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE réunie à Luanda
Condamnation énergique du processus de prise de pouvoir, recherche de consensus, rétablissement immédiat du parlement malgache, pluralisme politique, libertés démocratiques fondamentales, respect des droits de l'homme et État de droit, demande d'ouverture d'une enquête internationale indépendante chargée de faire la lumière sur les violations des droits humains et les répressions, accroître l'aide humanitaire en faveur du peuple malgache, ne conclure aucun accord ou contrat avec d'autres pays ou entreprises portant sur les richesses naturelles et le patrimoine national avant que des élections ne soient tenues, placer la lutte contre la pauvreté en tête des priorités des acteurs, mise en place d'une mission internationale d'observation électorale, libération immédiate de tous les prisonniers politiques et l'annulation des procédures judiciaires, mise en place des sanctions individuelles en cas de no-respect des engagements.

04 12 09 - L'Express de Madagascar - Humeur - La pègre intègre
Le ministre de l’Environnement a fièrement annoncé que l’exportation des bois précieux autorisée par l’État a généré en seulement deux mois une recette de trente milliards d’Ariary. Une coquette somme qui, à l’en croire, aurait alimenté les caisses publiques. Et il s’attend à être applaudi. Pour une performance, c’en est une. En pleine crise politique, ce n’est pas donné à tous les départements ministériels de garnir aussi rapidement et aussi efficacement les caisses de l’État.

<doc> 02 12 09 - 8ème session Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE - Luanda 30 nov au 3 déc 2009 - Discours de Louis Michel
Le Commisaire européen se déclare "fort préoccupés par la situation à Madagascar. [...] Nous avons d’ailleurs exprimé la nécessité de mettre en place une enquête internationale indépendante sur les graves violations des droits de l’homme telles que les arrestations arbitraires et les actes de torture commis par les forces de sécurité. C'est le deuxième sujet d'urgence de cette session. [...] Si l’ambiance post Addis appelle à la retenue et à la conciliation, force est de regretter le comportement d’Andry Rajoelina et de son équipe dans l’application des divers accords signés. Nous ne sommes donc pas encore entrés dans la phase de sortie de crise : avoir signé un accord est un premier pas mais ce n’est pas suffisant"

02 12 09 - Blog Fijery - Ndimby A. TGV à vapeur
Après un coup d’Etat réalisé à la vitesse d’un TGV, la transition s’essouffle et patine comme les poussives locomotives à vapeur des albums de Lucky Luke. Les centres de décisions ne cessent de se mettre des bâtons dans les roues en tentant de repousser toujours plus loin les limites du marchandage. Qui est responsable du blocage actuel ? Trois paramètres essentiels sont à considérer au sujet de la sortie de crise. Et notamment le fait qu'une situation qui pourrit peut avoir des conséquences sociales désastreuses. Et au-delà, cette situation peut servir les intérêts des opposants de la première heure à Andry Rajoelina et offrir une opportunité à tous ceux, peu recommandables, qui sont dans son sillage.

02 12 09 - Jeune Afrique - Madagascar : une économie sous pression
Depuis janvier, près de 230 000 Malgaches auraient perdu leur emploi. Et la situation risque d’empirer si aucun accord politique n’est trouvé entre les prétendants au pouvoir.
---------------------------
>> ARCHIVES Voir les mois précédents. Les revues de presse sont consultables depuis 2003.
---------------------------