Revue de presse complète de février. L'ultimatum de la communauté internationale expire le 17 mars. Le pouvoir tente de donner des gages d'ouverture pour échapper aux sanctions. Le nouveau ministre des Affaires étrangères a pour mission de convaincre les partenaires de Madagascar qu'il n'y a pas eu de coup d'Etat. Anniversaire controversé de la fusillade du 7 février 2009.

SOMMAIRE
La crise politique

01/02/10 : des changements à la tête des organisations régionales
               défavorables à la HAT   
03/02/10 : l’UA resserre l’étau sur la HAT. Andry Rajoelina rencontre
               des parlementaires français   
06/02/10 : anniversaire controversé de la fusillade du 7 février 2009   
10/02/10 : luttes en sourdine et désaccords au sein de la mouvance
              Rajoelina sur la sortie de crise   
12/02/10 : forte tension au sein de la gendarmerie, Ny Hasina
               Andriamanjato démissionne
13/02/10 : la résolution du Parlement européen suscite de vives
               réactions
15/02/10 : tendance à la reprise des négociations, voyage éclair de la
               HAT à Maputo
18/02/10 : le « Mouvement des ecclésiastiques » défie le pouvoir
20/02/10 : le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA pose un ultimatum
                à Andry Rajoelina
25/02/10 : le vice-amiral Ramaroson nommé ministre des affaires étrangères   
27/02/10 : un « Atelier consensuel » organisé dans la précipitation par
              la HAT les 4 et 5 mars      
Droits humains
 

Anniversaire de la fusillade du 7 février 2009, Résolution du Parlement européen, Examen Périodique Universel, liberté de la presse, insécurité, « prisonniers politiques », conditions carcérales, peine de mort, travail au Liban, droits des handicapés, droit à l’éducation, malnutrition
 Actualité économique et sociale
Impacts économiques de la crise politique
Relations avec les bailleurs de fonds et les organisations internationales
Questions foncières, contrats miniers et pétroliers, ressources naturelles, environnement
Divers
--------------
          >> Télécharger la revue de presse, février 2010 pdf, 58 pages
               >> Dessins de presse 1ère partie pdf, 8 pages
               >>
Dessins de presse 2ème partie pdf, 7 pages
               >> Photos d'actualité 1ère partie pdf, 5 pages
               >>
Photos d'actualité 2ème partie pdf, 2 pages
--------------
Chaque mois, nous plaçons sur le blog une revue de presse à partir de la presse francophone.
Dans le courant du mois, nous plaçons une sélection d'articles, dits " ARTICLES REMARQUÉS" qui touchent à l'actualité malgache, avec une attention particulière aux articles de réflexion et analyses sur l'état du droit et de la justice sociale.
Le losange <> permet de signaler certains points à votre particulière attention.
Le signe signale des documents que nous avons estimés intéressants pour suivre l'actualité.
---------------------------
>> ARCHIVES Voir les mois précédents. Les revues de presse sont consultables depuis 2000.
--------------------------
ARTICLES REMARQUES - FÉVRIER 2010
Nous avons regroupé ici des articles et analyses que nous avons jugés intéressants.
Le losange <> permet d'en signaler certains à votre particulière attention.
Le signe <>doc signale des documents que nous avons estimés intéressants pour suivre l'actualité.

Ne pas manquer ce mois-ci
<>doc  Le rapport d'Amnesty international est paru "MADAGASCAR -URGENT NEED FOR JUSTICE - Human rights violations during the political crisis"Ce rapport de 46 pages, publié le 4 février (non encore traduit en français) couvre la période de décembre 2008 à janvier 2010. Il se centre sur les violations des Droits de l'Homme commises depuis le début de la présente crise politique à Madagascar. [...]

Les rapports liés à l'Examen périodique universel du Conseil des Droits humains de l'ONU, voir plus bas au 17/02.

Le communiqué du Parlement européen sur la situation à Madagascar (où il est fait mention de plusieurs centaines de disparus, y compris des enfants et adolescents), et, en français, la proposition : voir plus bas au 11/02
===========ARTICLES DU MOIS===============

27 02 10 - Tribune -  Tribune libre - Georges Rabehevitra - Un peu d'humour politique (malgache)

25 02 10 - Madagate - Jeannot Ramambazafy - L'improbable coup d'Etat de Ravalomanana - Abdication sans fondement juridique
Le vice-amiral Hyppolite Rarison Ramaroson succède à Ny Hasina Andriamanjato (démissionnaire), au poste de vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères.Voilà une affaire qui n’a rien d’étrange et qui est un pied de nez à Ravalomanana car l'intéressé à été l'un des trois généraux du Directoire militaire à qui Marc Ravalomanana a remis ses pouvoirs en mars 2009.. Le site militant pro-Rajoelina revient en détail sur les circonstances de cette "abdication" que d'aucuns qualifient de "coup d'Etat". Voir ci-dessous la thèse défendue par Marc Ravalomanana lors du Sommet de la Sadc du 30 mars 2009.

Discours de Marc Ravalomanana au Sommet extraordinaire de la Sadc du 30 mars 2009
"Je n’ai jamais démissionné, j’ai été forcé de transmettre mon pouvoir sous la menace d’armes ce 17 mars. Ma famille et moi étions encerclés par des soldats qui menaçaient nos vies. Mon fils et sa femme ont été obligés de se cacher dans la forêt. La seule échappatoire pour nous était de quitter le pays"
.

24 02 10 - L'Express - Humeur - Sylvain Ranjalahy - Putsch sans alcool - le Niger et Madagascar, deux poids, deux mesures
En Afrique, les simulacres de coup d’État ne font pas recette. Seuls les vrais casse-cou ont pu entrer dans la légende. La passation de pouvoir en douceur n’a jamais été dans la tradition. Un coup d’État doit être fait dans les règles de l’art pour que l’exploit soit reconnu à travers le monde. Pour résoudre la crise, Rajoelina doit ainsi tout reprendre depuis le début. Ce qui suppose que l’armée fomente un vrai coup d’État avec prise du Palais présidentiel. Mais il manquera un acteur, l’ancien Président de la République. Il faut le supplier pour qu’il revienne pour tenir son rôle jusqu’au bout sans démissionner.

 23 02 10 - Communiqué du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union Africaine sur Madagascar -19 02 10

 23 02 10 - Rapport du Président du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union Africaine sur Madagascar - 19 02 10

22 02 10 - TV5 - Interview de Mamy Andriamasomanana, consultant du GIC, directeur de cabinet du maire de Torcy-Marne La Vallée, qui se dit proche à la fois de Marc Ravalomanana et d’Andry Rajoelina. Aux côtés de nombreuses associations de malgaches de la diaspora, il a signé le 4 janvier « l'appel de Bagneux » demandant aux protagonistes de la crise de s'entendre dans l'intérêt supérieur de la nation. L'intéressé défend notamment  l'idée qu'il est préférable d'organiser des législatives avant la présidentielle.
http://alainrajaonarivony.over-blog.com/ext/http://www.tv5.org/TV5Site/emission/emission-10-Et si vous me disiez toute la verite.htm

21 02 10 - Blog Fijery - Ndimby A. - L'Intérêt supérieur de la ration
Demi-déception pour tout le monde avec la décision de l'UA fixant un nouvel ultimatum à la HAT, au 17 mars. Elle commence à nous fatiguer avec ses avertissements et ses dates-limites à répétition. La situation actuelle montre qu’après un an de crise, aucun des deux camps n’est vainqueur de façon franche. Il est donc temps de rechercher un autre moyen de sortir de la crise. Ces trois semaines qui restent ne pourront être mises à profit que si toutes les parties font des concessions et s’abstiennent de provocations.

 20 02 10 - Tribune - Communiqué du GIC à l'issue de sa réunion d'Addis-Abeba du 18 02 10

19 02 10 - SeFaFi - Communiqué - Halte à l'impunité
L'observatoire de la vie publique persévère dans sa dénonciation des prélèvements abusifs de l’argent public et les détournements de tout genre.Il constate la permanence des pratiques délictueuses de la part de la classe politique et s'étonne de la dénonciation tardive de la communauté internationale. L’impunité semble aller de soi. La justice d’abord, l’amnistie après. Il désapprouve la partialité de la résolution votée par le Parlement européen. Pourquoi condamner aujourd’hui seulement les atteintes aux droits de l’homme dont Madagascar a été le théâtre depuis janvier 2009 ? Pourquoi éluder les responsabilités du précédent régime dans la genèse et la gestion de ces événements ?

18 02 10 - Tribune - Edito - Ndimby A. -  Mettons la pression, l'adversaire panique
Andry Rajoelina est actuellement en train de payer le choix d’un entourage bidon et bancal, une espèce d’attelage où la carpe et le lapin fréquentent le rapace, le vautour et le dinosaure. Trouver la porte vers la sortie de crise implique qu’il faut poser la bonne question : pourquoi en sommes nous encore à ce stade de crise aujourd’hui ? Il ne s’agit pas ici de refaire de grandes démonstrations sur la source du coup d’Etat, mais d’identifier les sources du blocage vers la solution.

18 02 10 - News Press - Communiqué d'Andry Rajoelina président de la HAT
"C'est ma responsabilité en tant que Président de la Transition de donner la parole au Peuple malgache". La tenue au mois de mai d’élections législatives demeure le pivot de son dispositif de sortie de crise mais en contrepartie il se doit prêt à négocier : une porte reste entr'ouverte à la veille de la réunion du GIC.

17 02 10 - Blog d'Alain Rajaonarivony, journaliste - Les illusions perdues
Le 11 février 1975, le colonel Ratsimandrava tombait sous les balles. A la suite de ce coup d’Etat ultra-violent, Didier Ratsiraka restera plus de 20 ans au pouvoir. Madagascar entame sa descente aux enfers. Le 11 février 2010, 35 ans après, à Bruxelles, au Parlement européen, une élue décrit la situation tragique de la Grande Ile...

17 02 10 - Human Rignts Council UN - Draft report of the Working Group on the Universal Periodic Report Madagascar 02 2010 Rapport (en anglais, texte non définitif) de la séance consacrée à Madagascar

17 02 10 - Conseil des droits de l'homme ONU - Examen périodique universel (EPU) - Groupe de travail - Résumé des communications
Synthèse de 5 communications de parties prenantes (4 de l'Acat et 1 des Franciscains) à l’Examen périodique universel établi par le Haut-Commissariat aux droits de l’homme.

< 17 02 10 - Conseil des droits de l'homme ONU - Examen périodique universel (EPU) - Groupe de travail - Compilation du HCDH - 24 11 09
Beaucoup de données : "Compilation des renseignements figurant dans les rapports des organes conventionnels, des procédures spéciales, y compris les observations et les commentaires de l’État intéressé[...] Il ne contient pas d'opinions."

16 02 10 - Rapport national Madagascar - Conseil des droits de l'homme - Examen Périodique Universel (EPU) - 8 au 19 février 2010 - 27 pages Ce rapport est présenté par Madagascar en réponse aux observations de l'ONU dans le cadre de l'Examen périodique universel.

16 02 10 - La Vérité - Edito - La rage du sourd
Les grandes puissances du monde se targuent d’être les champions et les défenseurs ardents des droits de l’Homme. A l’inverse les pays généralement pauvres sont accusés de les bafouer. Le quotidien pro-HAT condamne les donneurs de leçon du Parlement européen et encourage le régime à réagir au lobbying de ceux qui tentent de caricaturer la situation à l'occasion de l'Examen Périodique Universel de Madagascar au Conseil des droits de l'homme.

<>16 02 10 - IRIN News - Des restrictions gouvernementales frappent durement l'éducation
La crise politique non résolue a des répercussions négatives sur son système éducatif, d’importantes réductions budgétaires ayant augmenté l’incapacité du gouvernement de l’île à répondre aux besoins élémentaires de ses enfants allant à l’école, entrainant une forte hausse du travail des enfants. « La crise, tant au niveau politique qu’économique, accélère l’érosion des services essentiels dans l’ensemble du secteur social, et l’impact sur les enfants est sévère », a dit à IRIN Bruno Maes, le représentant de Madagascar de l'UNICEF. 

<>
16 02 10 - Alternatives Internationales - Blog Giraf - Mathilde Gingembre -  Répression, unilatéralisme et élections - La fuite en avant de la HAT
L’atmosphère est lourde à Madagascar depuis que la Haute Autorité de Transition d’Andry Rajoelina a rompu les accords d’union nationale et annoncé de manière unilatérale la tenue d’élections législatives pour les mois à venir. Retour sur les trois mois mouvementés que vient de traverser l’île. Mathilde Gingembre est membre du Consortium de Solidarité avec Madagascar (CdSM).

16 02 10 - L'Express - Chronique de Vanf - Assécher la révolution, à sa source des martyrs
Comme par hasard, une petite semaine après l'anniversaire de la date du 7 février 2009 et la promesse d'une « vérité » dans une enquête qui piétinait depuis un an, voilà que les premières inculpations sont lancées. Sans surprise, ce sont des partisans de l'ancien président Marc Ravalomanana qui sont recherchés et arrêtés. Le doute est cependant permis. C'est ce que devait lever une enquête neutre, impartiale, objective, indépendante, voire internationale.

 <>16 02 10 - L'Express - Lily Razafimbelo &  Faraniaina Pierre Bernard - CCOC - Peut-on bâtir un pays sur la haine ?
Les membres du Collectif des citoyens et des organisations citoyennes ne mâchent pas leurs mots. Ils critiquent à la fois Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, En 2002, Marc Ravalomanana avait érité d'un stuation désastreuse. Sa présidence (2002-2008) a été émaillée d’acquis certains et de reculs significatifs. Se prenant pour un Maître absolu, il a quasiment provoqué lui-même sa chute. Mais son adversaire a allumé le feu dans le pays depuis un an, jouant l’apprenti sorcier. Il porte une lourde responsabilité des impacts moraux, sociaux, économiques, écologiques subis par le pays,

16 02 10 - Tribune - Le cas Madagascar discuté devant le Conseil des Droits de l'homme
La délégation de la HAT aura eu la satisfaction d’avoir été entendue comme délégation officielle de Madagascar devant un organe de l’ONU, en dépit des démarches du GTT. L’essentiel du rapport ayant été arrêté il y a déjà plusieurs mois, la crise politique de 2009 n’est abordée que de manière très partielle et plutôt dans sa partie la moins problématique aux yeux de la HAT. Petite phrase de la ministre de la Justice : « Les droits de l’homme étant indivisibles et interdépendants, nous estimons que l’augmentation des aides internationales pour l’appui au développement pourrait améliorer la réalisation des droits de l’homme à Madagascar dans les domaines de la justice, de l’éducation, de la justice, de la santé et du social en général ».

15 02 10 - L'Express - Chronique de Vanf - Pour une poignée d'ariary
L’ancien Président Marc Ravalomanana aurait donné 500 millions d’ariary à un corps de la gendarmerie pour s’assurer sa loyauté. Peu m’importe si la transaction a eu lieu, ni où est passé l’argent, mais le citoyen lambda, qui compte sur le professionnalisme des Forces de l’ordre pour la sécurité de ses biens et de sa personne, ne peut qu’être abasourdi par l’éventualité même de telle pratique au plus haut niveau des forces militaires. Le Chef de l’État, « Chef suprême des armées », qui salarie ses généraux comme de vulgaires mercenaires...

15 02 10 -L'Express - Humeur - Sylvain Ranjalahy - Parle et ment
À beau mentir qui vient de loin. On est tenté de le croire avec cette diatribe du Parlement européen sur la Haute autorité de la Transition. Comme le disait Nicolas Sarkozy à propos de Marc Ravalomanana, on peut aussi affirmer qu’il y a beaucoup à dire sur la Transition mais de là à exagérer les choses jusqu’à mettre de la levure dans les réalités, il y a un pas qu’on ne franchira pas. La résolution du Parlement européen est d’autant plus écœurante qu’il reproche à Rajoelina les mêmes délits commis par Ravalomanana et pour lesquels il est resté indifférent. S’il avait réagi, on n’en serait pas là, on n’en était pas à un coup d’État. Pas encore.

11 02 10 - L'Express - Humeur - Sylvain Ranjalahy - Président Charlot
Il y a 35 ans aujourd’hui que le colonel Richard Ratsimandrava, chef de l’État et du gouvernement a succombé sous les balles des « ennemis de la Nation », 6jours après avoir reçu les pleins pouvoirs du général Ramanantsoa. 35 ans après, Madagascar est toujours en train de chercher sa voie. Après 35 ans de révolution avec autant de désillusion à cause des Charlots présidents, on se demande s’il existe encore quelque part des spécimens répondant au physique de l’emploi excepté le fait d’être beau, jeune, riche aux cheveux gominés. L’attente a été pour le moins longue et en dépit d’un taux de natalité exubérant, on finira par croire qu’on tombera à tous les coups sur un avorton, malédiction étant, emprise étrangère oblige.

  11 02 10 - Parlement européen - Human rights - La résolution adoptée sur la situation à Madagascar (texte anglais)

  11 02 10 - Parlement européen - Projet de résolution sur la situation à Madagascar & réaction de "La Vérité"
Un projet de résolution commune à plusieurs groupes politiques a été rédigé sur la crise malgache.Le texte, très sévère pour la HAT, sera soumis incessamment en séance plénière, annoncent le site Sobika et le quotidien La Vérité. Ce dernier juge le projet « outrageant, mensonger et anachronique ». Il écrit : « il est maintenant prouvé, d’une façon formelle et sans équivoque, que, quelque part sur la planète, des personnalités étrangères, élues ou pas, sont cruellement déphasées par rapport aux réalités vécues sur le terrain à Madagascar ». Texte intégral.


10 02 10 - Tribune - Tribune libre - Merci la France et ses intérêts à Madagascar - La société routière Colas
Pourquoi les gouvernements successifs et les divers ministères ne se sont pas encore intéressés aux magouilles liées aux intérêts Français à Madagascar, en particulier la Société COLAS
et les Experts Internationaux de l’Autorité Routière ?

10 02 10 - Tribune - Opinions - Lalatiana - AmbigUrbifrance
Au cours du "petit déjeuner" organisé par Ubifrance, le discours aux investisseurs a été très clair … Madagascar est un pays en phase de pré-décollage. Malgré ses difficultés actuelles et sa corruption généralisée, ses ressources, ses réserves et la QUALITÉ DE SES HABITANTS lui prédisent à moyen terme  un décollage économique et social qui devrait en faire le nouveau « tigre » de l’Océan Indien. Eh oui… Le discours est : l’Ile Rouge sera le futur pays émergent de la zone comme le sont aujourd’hui dans la zone asiatique l’Indonésie, la Corée ou le Vietnam. Alors, Messieurs les investisseurs, préparez vous à prendre place, parce que le potentiel du pays est ÉNORME… sur deux secteurs en particulier : les NTIC et le minier.

09 02 10 - Tribune - Tribune libre - Roland - David - OENS - SADC et sortie de crise
Depuis que la SADC joue le rôle de leadership dans le processus de médiation dans la crise malgache, nombre d’observateurs s’interrogent sur la compétence réelle de cette organisation à trouver une solution pacifique de sortie de crise. Car force est de constater que des quinze pays membres de la SADC, hormis le Botswana et l’Île Maurice mais encore, aucun n’émerge en matière de respect de la démocratie.[...] Le GIC et notamment la SADC devraient faire preuve d’honnêteté intellectuelle en reconnaissant et en admettant enfin que lesdits accords ont été un échec et qu’il faut dorénavant envisager de trouver d’autres solutions plus pragmatiques.

08 02 10 - L'Express - Humeur - Sylvain Ranjalahy - Périmé
Depuis le soulèvement de 1947, les martyrs se suivent et se ressemblent. Leur souvenir se noie dans la perte de la cause pour laquelle ils ont consacré leur vie. Dans tous les carnages post-indépendance, il n’y jamais eu de coupable, il n’y eut seulement que des victimes. Celles du 7 février 2009 risquent de ne pas faire exception.

07 02 10 - Blog d'Alain Rajaonarivony, journaliste - "L'intérêt affectif de la France pour Madagascar"
L’actualité montre combien Madagascar est devenu dépendant de l’extérieur et n’est plus maître de son destin depuis l’avènement de la HAT. L’exemple venant d’en haut, Andry Rajoelina s’est éternisé à Paris sans en informer les Malgaches au point que la diaspora était plus au fait de ses propos et gestes que certains hauts responsables de l’état. Il a tenté de trouver dans l’Hexagone un contrefeu à ce qui venait de se passer à Addis-Abeba. Car avec l’avènement du Malawi à la tête de l’UA, la SADC reprend aussi la main dans les négociations inter-malgaches.

06 02 10 - Blog Fijery - Ndimby A. Il y a un  an - Les moutons et l'abattoir
Les enquêtes annoncées à grand renfort de bla-bla n’ont jamais vu le jour. En cas d'enquête, surtout internationale, les leaders du coup d’Etat ne pourront éviter les vraies questions. Alors, qui est responsable du carnage du 7 février ? Marc Ravalomanana, qui en tant que Président, a fait protéger un Palais d’Etat ? La garde présidentielle, qui a rempli la mission difficile et pénible qui lui était assignée ? La foule, qui n’a pas eu la jugeote nécessaire pour comprendre qu’il ne fallait pas suivre n’importe quel pseudo-leader pour s’attaquer à une zone rouge ? Les leaders de la Révolution orange, qui n’ont eu aucun scrupule pour envoyer au sacrifice une foule bête et hypnotisée ? L’Emmo-Nat, qui n’a pas su mettre en place à temps des cordons suffisamment efficaces pour empêcher que la foule ne s’approche du Palais ?

06 02 10 - Blog Reflexiums - Pensons aux victimes du 7 février 2009
Ce ne sont pas les articles qui manquent pour commémorer la tuerie du 7 février 2009 et chacun y va de son commentaire ou de son analyse. Certains diront : « Ravalomanana est un tueur ! » d’autres : « Non, c’est Andry Rajoelina qui a tout organisé ! ». Mais personne ne pense aux victimes, tout le monde veut récupérer l’évènement à son avantage.

05 02 10 - 10 éléments qui accusent Andry Rajoelina dans le massacre du 7 février 2009
Le Collectif de la Diaspora Malagasy- GTT international tente d'apporter la preuve de la responsabilité d'Andry Rajoelina et de ses supporters. Démonstration en 10 points.

 07 02 10 - Déclinaison de "l'Appel de Bagneux" -  Pacte Républicain - Code d'éthique - 03 02 10
Les signataires de " l'appel de Bagneux" du 4 janvier 2010 proposent une déclinaison de leur appel, dont l’initiative avait été très contestée par les organisations politiques dont sont issus les initiateurs de la démarche. Le texte, valant Dina Fehizoro [Pacte Républicain], repose sur un code d'éthique en 12 points."Ce code moral est une triple réponse à plusieurs problématiques : il trace les contours de ce changement tant souhaité par tout un peuple à travers ses révoltes cycliques ; il contribue à décrire positivement la démarche comportementale pour réaliser ce changement de mentalité maintes fois réclamé par tous les régimes successifs ; enfin, il se veut être un vadémécum pour accompagner le renouvellement de la praxis politique, bien au-delà du changement de casting et du rajeunissement".

Voir l'appel de Bagneux du 4 janvier 2010 : "articles remarqués" janvier 2010 - daté du 10/02/10.

05 02 10 - Nj's Notepad - Mon enquête sur le 7 février 2009 - Samedi Rouge
"Le « 7 février » c’est devenu le fond de commerce de la Haute Autorité de la Transition ou comment instrumentaliser une tragédie en un formidable (sic) outil de propagande, en un épouvantail qu’on brandit à chaque fois pour justifier l’injustifiable (le Coup d’Etat)". Une enquête minitieuse qui met en cause la HAT.

04 02 10 - IRIN News - Madagascar : Que se passera-t-il quand les arbres auront disparu ?
"Le gouvernement de transition à Madagascar autorise l’exportation de bois de feuillus précieux abattus illégalement, comme source de revenus pour se maintenir à flot. Les écologistes disent que le coût de cette pratique est
incalculable et que cette grande île de l’Océan Indien risque fort de perdre son statut de trésor de la biodiversité mondiale".

 04 02 10 - 14ème Sommet de l'Union Africaine - Déclaration sur Madagascar
L’Union Africaine resserre l’étau sur la HAT. Dans sa résolution finale, le Sommet a été on ne peut plus ferme à l’encontre du régime transitoire.La Sadc, réputée favorable à Marc Ravalomanana, retrouve une place centrale centrale dans les négociations.


 
04 02 10 - Tribune - Edito - Patrick A - Rapport de la Banque mondiale - Coup de rétro
L’arrivée plus ou moins mensuelle du rapport économique et financier de la Banque Mondiale [cf document, en anglais, lien ci-dessous] a parfois un côté assez rafraîchissant, car en privilégiant l’analyse des chiffres, elle permet de prendre un peu de recul par rapport aux déclarations politiques qui ont tendance à présenter les choses de l’économie tout en rose ou tout en noir. L’on peut avouer avoir été relativement surpris par la résilience de l’environnement économique au cours de l’année 2009. Les choses vont certes mal, très mal, mais finalement moins mal qu’on aurait pu l’imaginer. Qui a vécu la crise de 2002 et ses -12% de PNB peut se trouver étonné que la prolongation de celle de 2009 n’ait pas eu jusqu’ici les effets que l’on aurait pu imaginer.

04 02 10 - Banque mondiale - Madagascar : Economic Update - 2009 and beyond

 04 02 10 - Réunion UBIFRANCE Paris entre des hommes d'affaires et Andry Rajoelina
Lors de son séjour "privé" parisien, Andry Rajoelina a rencontré une cinquantaine de parlementaires. Et tout cela à quelques heures de la rencontre économique organisé par Ubifrance dans la capitale française. Cette rencontre verra les grandes sociétés françaises évoluant à Madagascar (Orange, Total…), débattre de la situation et de l’avenir des affaires avec l’ambassadeur de France et le chef des services économiques de l’ambassade.

04/02/10  AMNESTY INTERNATIONAL publie un RAPPORT  de 46 pages, Besoin urgent de justice à Madagascar. Le document est accessible en ligne et téléchargeable >> lire le RAPPPORT "MADAGASCAR - URGENT NEED FOR JUSTICE - Human rights violations during the political crisis" (en anglais seulement). >> lire le rapport
Le titre du communiqué de presse (en français) reprend la conclusion du rapport : "MADAGASCAR. IL FAUT MENER DES ENQUETES SUR LES HOMICIDES ET DEFERER A LA JUSTICE LES PERSONNES SOUPÇONNEES D’EN ETRE LES AUTEURS
Dans un rapport rendu public ce 4 février, Amnesty International demande aux autorités malgaches de faire en sorte qu’une enquête impartiale soit menée de toute urgence sur les dizaines d’homicides perpétrés par les forces de sécurité au cours de plus de douze mois de manifestations antigouvernementales, et que les responsables présumés de ces agissements soient déférés à la justice". >> lire communiqué de presse

<> 02 02 10 - Hebdomadaire L'Express - Interview d'Andry Rajoelina : "Les Malgaches veulent des élections libres"
Il déclare notamment que Didier Ratsiraka peut rentrer s'il le désire mais que la venue de Marc Ravalomanana poserait un inconvénient majeur. Il ajoute que la date des élections peut être repoussée d'un mois au maximum et que la présidentielle devrait suivre dans les 3 mois. Il confirme que le rétablissement d’Eugène Mangalaza est « impossible ». Madagascar se porte candidat à l’accueil du Sommet de l’OIF en 2012. Commentaire de l’hebdomadaire : « Ses amis soutiennent que l'ancien disc-jockey aux allures de gendre idéal a changé, mûri, pris de l'assurance. Est-ce si sûr? Quand une question le désarçonne, il se plonge dans un argumentaire dactylographié, quitte à en livrer un passage tel quel ». Interview : durée 5'42
Suivre le lien : www.youtube.com/watch?v=T3oaa7ppnKw

 <>
Une chanson pour sortir de la crise. De toutes les initiatives pour sortir de la grave et longue crise politique à Madagascar, Zay Mihitsy (C'est sûr) est sans doute la plus réussie. Présentée à la presse le 23 janvier, cette chanson engagée est le fruit de la collaboration entre des artistes malgaches populaires venus de divers horizons (Seta, Samoela, Raboussa, Jaojoby…), et le Collectif de Citoyens et des Organisations Citoyennes (CCOC). Œuvrant sans relâche depuis bientôt un an pour une sortie de crise consensuelle, inclusive et pacifique, ce collectif de la société civile malgache inaugure ici une nouvelle forme d'action. "L'objectif de cette chanson est de sensibiliser le maximum de citoyens malgaches, à Madagascar et à l'extérieur, à la situation et à l'importance de la prise de responsabilités de chacun pour contribuer à résoudre la crise", rapporte Madagascar-Tribune.com. "Nous sommes pauvres mais pas dupes. C'est vous qui faites semblant de vous battre. Et ce sont tous les Malgaches qui en pâtissent", dit en substance le refrain.
Suivre le lien : www.youtube.com/watch?v=qt0aE0LX7nc

01 02 10 - Club Développement et Ethique - 20 01 10 - Serge Zafimahova - Plus jamais ça : pour une sortie de crise durable
Au-delà de la sortie de crise à court terme, on se doit désormais de prendre le temps d’une réflexion de fond, sans tabou : pourquoi des crises politiques cycliques au moment où l’économie semble prendre son envol : 1972, 1991, 1996, 2002, 2009 ? Vouloir régler la crise uniquement par des élections est une erreur déjà commise par le passé… Pour que les élections soient une solution viable, il faut aussi programmer le temps de débattre sur des questions fondamentales comme comment vivre ensemble et à partir de là, voir quelle structure étatique serait la plus adaptée. Les évènements 2009 devaient être la dernière crise d’une alternance politique par la rue ; pour cela, il faut commencer à exorciser le mal qui mine la société malgache. Ce qui nécessite un dialogue consensuel et inclusif au niveau des quatre Mouvances.

01 02 10 - Blog d'Alain Rajaonarivony, journaliste - Balade parisienne pour oublier un complot
Après le Black Monday et l’anniversaire de l’autoproclamation du 31 janvier, se profile celui du massacre du 7 février. Ces évènements sont d’une parfaite logique et ont été prémédités mais on ne peut en voir la cohérence si on ignore que l’opposition à Marc Ravalomanana recouvrait deux aspects bien distincts. A l’époque, les analystes se sont perdus en conjoncture sur l’attitude d'Andry Rajoelina. Le mouvement populaire qui avait suivi la fermeture de Viva était d’abord civique et réclamait simplement le respect des droits et des libertés. Il n’avait pas de revendication politique. C’est pour cela qu’il a bénéficié d’une large adhésion de la population et de la sympathie des chancelleries étrangères. Marc Ravalomanana était en train de partir en «live» et se croyait tout permis, Avec le recul, peut-être l’a-t-on poussé à avoir cette attitude le rendant odieux, en sachant que son entourage et son gouvernement étaient déjà infiltrés par les comploteurs. Car c’est là le deuxième visage de la contestation.

01 02 10 - Tribune - Edito - Ndimby A. - Vendeurs de" saka be loha" (bluff)
Tout le monde est d’accord sur le fait que les élections sont la seule solution pour sortir de la crise. Mais lesquelles : référendum, législatives, présidentielles ? Et quand ? Et dans quel ordre ? Et qui va les organiser, les contrôler, les valider ? La crise 2009 est encore une réalité en 2010 car les législatives proposées pour le 20 mars n’ont pas réussi à rassurer sur leur pertinence par rapport à ces interrogations, et n’ont pas convaincu qui de droit qu’elles seraient crédibles, fiables et transparentes. En un mot, démocratiques. Le principal problème à résoudre actuellement porte sur la tête de l’Etat, car le mode d’accès au pouvoir d'Andry Rajoelina n’a pas fait l’unanimité, et a généré frustration et résistance.
--------------------